Restituer la parole en écrit

Restituer la parole en écrit

Que signifie “restituer la parole en écrit” ?

Restituer la parole en écrit désigne l’action de coucher sur papier (ou plutôt via un logiciel de traitement de texte) un événement formel ou informel au cours duquel sont concernés 2 intervenants au minimum : donc un dialogue, un débat, une conférence, etc. Bien entendu, pour ce faire, cet événement aura auparavant été enregistré.

Mais on ne restitue pas le langage parlé tel quel dans le cadre de l’établissement de documents officiels (comptes-rendus ou procès-verbaux par exemple). Il est primordial de faire en sorte de rendre intelligibles à tout un chacun (aux participants de l’événement concerné) ces documents qui seront le fidèle reflet écrit de ce qui aura été évoqué à l’oral.

L’expression orale et l’expression écrite étant fondamentalement différentes (on ne s’exprime pas à l’écrit comme on peut le faire à l’oral), il est donc nécessaire d’adapter l’une à l’autre.

Seulement, adapter ne signifie pas dénaturer.

L’essence même des thématiques abordées au cours de chaque événement doit absolument être conservée : autrement dit, les mots utilisés à l’écrit doivent respecter le sens de ce qui a été prononcé à l’oral. D’où un effort de reformulation à la hauteur de l’événement en question, et, bien sûr, la nécessité de bien maîtriser la langue de Molière et ses règles.

Mais, me direz-vous, qu’en est-il de l’obligation de reprendre le mot-à-mot dans certaines circonstances ? Par exemple lorsqu’un contexte judiciaire l’impose ? Dans ce cas, il est impératif de tout reprendre : reproduire le langage parlé par écrit, sans en modifier quoi que ce soit, avec les hésitations, les répétitions, les termes tels qu’ils sont (ce qui inclut parfois les noms d’oiseaux qui pourraient voler…). Sans oublier la confidentialité des informations traitées…

Quoi qu’il en soit, un certain travail doit être réalisé en amont même des événements devant être enregistrés puis retranscrits, notamment par le ou la professionnel(e) auprès duquel ou de laquelle vous aurez recours pour cette tâche. Hormis son expertise en matière de retranscription, votre assistante peut mettre à votre disposition le matériel d’enregistrement nécessaire à la bonne réalisation dudit enregistrement.

Pour de plus amples précisions, cliquez ici.

Partagez :

Laisser un commentaire