Le client est ROI, la politesse est “reine”

Le client est ROI, la politesse est “reine”

D’aucuns pensent que la politesse se perd de nos jours, ils n’ont peut-être pas tort. Simplement, cela se banalise tellement que l’on ne s’en rend plus vraiment compte.

Il y a plusieurs sortes de politesse : la politesse sincère, désintéressée et la politesse de circonstance (quand on est “gentil” avec vous uniquement parce que l’on a besoin de vous ou que l’on veut vous sous-tirer des informations).

J’ai rencontré le cas récemment lors d’un contact avec un client potentiel qui cherchait des compétences complémentaires aux siennes pour l’aider à développer son activité. Ce client souhaitait déléguer certaines tâches secondaires pour pouvoir se concentrer sur ce qu’il considérait comme étant essentiel pour lui. Pour cela, il a lancé un appel d’offre auquel j’ai répondu, bien évidemment.

J’ai répondu et attendu… Puis relancé sans avoir de réponse claire, à savoir : est-ce que j’étais retenue ou pas ?

En résumé, je veux dire ceci : il m’est arrivé de lancer des appels d’offre quand j’avais besoin d’aide. Bien entendu, la personne retenue était de suite informée mais je me suis toujours donné comme règle de contacter également les personnes qui ne l’avaient pas été. Elles avaient pris du temps pour me répondre et me faire une offre. Il était donc normal pour moi de les informer que je déclinais leur offre tout en leur demandant de pouvoir conserver leur coordonnées. Question de bonne relation. Et puis ainsi, je me réserve le droit de faire ultérieurement appel à ces personnes en cas de besoin.

J’ai commencé par “D’aucuns pensent que…”, je terminerai donc de la même manière.

D’aucuns pensent que cette manière de faire est une pure perte de temps. Je pense le contraire.

Partagez :

3 réponses à Le client est ROI, la politesse est “reine”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.