Télétravail : 13 ans aujourd’hui

Télétravail : 13 ans aujourd’hui

Télétravail : un choix professionnel enrichissant à plus d’un titre

Ce n’est pas un poisson d’avril : le 1er avril 2003, je lance mon activité d’assistante freelance en télétravail (ou travail à distance).

Le temps passe vite. Avec ses hauts et ses bas, ses joies et ses déceptions. Le quotidien rencontré par tout entrepreneur qui décide de travailler autrement.

Un revirement à 180 degrés (pas à 360 car cela aurait signifié un retour à la case départ : celui de l’administration) pour l’entrepreneuriat.

Ces 13 années m’ont permis de suivre l’évolution des technologies, du marché, mais aussi celle du télétravail. La distance est abolie par la diversité des moyens de contact. Etant installée à la campagne, bénéficier d’un cadre agréable pour travailler pour mes clients fait partie des nombreux avantages d’un tel choix. Sans parler de la liberté inhérente à ce choix.

Comme indiqué dans une interview de Céline Lieffroy, éditrice du site Lexiris, la découverte du télétravail a été le déclic dont j’avais besoin pour ne plus me sentir enfermée dans une routine qui devenait pesante. Suite à une formation au télétravail libéral destinée à me préparer pour ce projet, ce qui n’était qu’un projet devient réalité.

Depuis, la diversité fait partie de “ma normalité”. Assistante de formation, touche-à-tout dotée d’une curiosité sans limite, adepte de l’autoformation, cette liberté d’entreprendre et de proposer en complet accord avec mes clients les prestations répondant à leurs attente font que, malgré les vicissitudes liées à mon statut de freelance, je continue à avancer au travers de SevBen et SevBen à travers moi.

Fuyant le train-train, mon objectif a été et est toujours de proposer à mes clients des prestations toujours plus centralisées sur leurs besoins, dans l’efficacité et la flexibilité.

Je remercie tous les clients qui ont décidé et qui décident de me faire confiance et j’espère sincèrement que les 13 prochaines années (au moins ?) confirmeront les 13 que j’ai vécues.

Je remercie également une personne qui, si elle vient à lire cet article, devrait se reconnaître car c’est elle qui m’a fait découvrir ce mode d’exercice tellement riche.

Partagez :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.