Dérushage vidéo : faire appel à une assistante freelance

Dérushage vidéo : faire appel à une assistante freelance

Qu’est-ce que le dérushage vidéo ?

Les professionnels de l’audiovisuel le savent bien : le dérushage vidéo consiste à visionner, à relever les time-codes d’un documentaire, d’un reportage, etc. et à retranscrire l’enregistrement qui en est fait.

En résumé, c’est une autre sorte de retranscription : tous les ingrédients de la retranscription audio sont là, mais pas seulement.

En effet, d’autres facteurs sont à prendre en compte et, notamment, l’élément “visuel”.

Quand on retranscrit un fichier audio, il est souvent nécessaire de reformuler certaines interventions pour les rendre plus compréhensibles au niveau de leur sens, du contexte dans lequel elles ont lieu, etc. Bien évidemment, il est également nécessaire de savoir “qui intervient”.

En matière de dérushage vidéo, c’est la même chose, sauf que d’autres éléments plus techniques entrent en jeu.


Quelques précisions

Retranscrire un documentaire, la biographie d’une célébrité, l’intégralité d’une émission télévisée, autrement dit, faire du dérushage vidéo, est une action qui se produit en milieu de chaîne.

Si l’on prend comme exemple le dérushage d’un documentaire, les interventions de chaque protagoniste est retranscrit par écrit (généralement dans Word), avec une mise en page propre à ce genre de support. Vient en bout de ligne la phase de relecture et de correction.

Mais que se passe-t-il au milieu ? Quelles sont les étapes à respecter ?

Le dérushage vidéo avec retranscription écrite sert à affiner plus facilement le découpage et le montage des émissions ou autres médias vidéo réalisés par les sociétés de production audiovisuelle.

Comme pour une retranscription audio, les intervenants sont clairement identifiés, de même que leur fonction et la thématique du média. Mais pour que le montage puisse être finalisé, les time-codes doivent être relevés, les interventions en Voix-in ou Voix-off doivent être différenciées (qui intervient en direct à l’écran et qui intervient sous la forme de simples commentaires), les plans doivent être délimités en séquences, etc.

Le time-code peut être comparé à un chronomètre : il délimite le début et la fin de l’intervention de chaque participant à ce documentaire. C’est ce que l’on appelle une séquence. Et ainsi de suite jusqu’au générique de fin qui, lui aussi, est retranscrit.

Chaque séquence est clairement séparée et matérialisée par écrit afin que tout soit clair et net à la relecture. Les points de repère doivent pouvoir être facilement identifiés par le client.


Externaliser vos dérushages vidéos

SevBen intervient dans ce cadre depuis plus de 10 ans, auprès des sociétés de production audiovisuelle qui n’ont pas forcément les moyens humains d’effectuer ce genre de tâche.

Pour plus de précisions, rendez-vous sur la page dédiée à la retranscription audio/vidéo et n’hésitez pas nous contacter.

Partagez :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.