Assistante indépendante = caméléon

Assistante indépendante = caméléon

On ne compte plus les articles concernant la panoplie extrêmement diversifiée des offres et compétences déployées par les assistantes indépendantes. Je ne viendrai donc pas ici en ajouter un de plus. Il y a suffisamment de quoi lire sur le Web…

Non. Ici, je vais plus particulièrement parler du concept “caméléon” appliqué aux assistantes indépendantes.

Tout comme cet animal maître en matière d’adaptation, une assistante indépendante doit être capable de se fondre dans le moule des besoins, du mode de fonctionnement de ses clients, elle se doit d’être pro-réactive et, donc, de pouvoir répondre dans l’urgence à une demande bien précise. Elle doit aussi être capable de “changer de peau” en fonction des tâches qui lui sont demandées. Et la faculté d’évoluer dans son propre mode de fonctionnement et d’appréhender son activité et celle de ses clients de la façon la plus souple possible est d’une importance capitale.

Pour la plupart d’entre elles, les assistantes indépendantes ont déjà un bagage important et une expérience professionnelle avérée, qui s’est forgée au fil des années. Mais ce bagage et cette expérience ne sont pas apparus comme par magie. Ce serait trop simple. Il faut avoir l’envie d’explorer de nouveaux chemins par rapport à ses origines professionnelles premières : études et formations réalisées, diplômes obtenus, etc. Il est donc possible de trouver sur le marché des assistantes ayant commencé leur carrière dans l’administration (car elles se pensaient destinées à cette carrière) et qui, presque du jour au lendemain, ont décidé ou décident de tout lâcher, de repartir à zéro pour se lancer dans l’aventure de l’indépendance. Les raisons ne manquent pas : manque d’épanouissement professionnel ou, tout simplement, refus de la routine quotidienne.

Voici une belle façon de changer de peau. Cette mue a bien entendu un impact sur la façon de raisonner, d’agir, de comprendre le monde du travail : là, ce n’est plus le cocon de l’administration avec des tâches bien précises et cadrées à réaliser. Non : c’est l’arrivée dans un autre monde. Mais aussi la liberté de pouvoir entreprendre à sa façon tout en faisant que cette façon de faire corresponde aux attentes du marché des entreprises. Et aussi découvrir certaines ressources dont l’existence n’était pas encore connue. Enfin, ne dit-on pas aussi que toute une vie ne suffit pas pour apprendre ?

Pouvoir changer de peau librement, sans y être contraint(e) par certains événements ou certaines personnes, favorise considérablement l’épanouissement professionnel. Surtout dans le contexte économique qui est le nôtre actuellement…

Partagez :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.